Le choix d’un aérosol de défense ne doit pas se faire au hasard. Les sprays anti-agression étant considérés comme des armes, leur vente est interdite aux mineurs. Néanmoins, vous pouvez vous en procurer dans des boutiques de surplus militaire comme Stock US.

Qu’est-ce qu’un aérosol de défense ?

La bombe lacrymogène, ou aérosol de défense, est un outil de sécurité sûr, maniable et efficace. Que l’on utilise une bombe lacrymogène, “gel-poivre”, “gaz-poivre”, “gel-CS” ou “gaz-CS”, le principe d’action reste le même : les composés chimiques libérés provoquent une irritation invalidante des yeux et des voies respiratoires. Le sujet atteint doit alors reculer pour se libérer de l’emprise du gaz ou du gel lacrymogène. On peut recourir à un spray lacrymogène pour se défendre d’une agression en corps à corps. Les professionnels de la sécurité, policiers et CRS, sont parfois amenés à lancer des grenades lacrymogènes pour disperser une manifestation qui dégénère.

Législation française et bombes lacrymogènes

La contenance d’une bombe lacrymogène joue un rôle déterminant dans sa classification. Un spray anti-agression dont la contenance n’excède pas 100 ml rentre dans la catégorie D (ancienne catégorie 6). Il est accessible au grand public.

En revanche, les aérosols de défense dépassant les 100 ml sont strictement réservés aux professionnels : agents de sécurité, policiers, CRS, gendarmes…

A-t-on le droit d’utiliser un spray de défense dans la rue ?

Il faut savoir que la loi interdit le port et le transport d’une arme, comme une bombe lacrymogène, sans motif légitime. L’évaluation de ce motif légitime reste à l’appréciation des forces de l’ordre lors d’un contrôle. En cas de litige, l’affaire peut être portée devant un juge. L’activation d’un aérosol de défense doit impérativement rentrer dans le cadre de la légitime défense. Elle doit notamment constituer une réponse immédiate à l’attaque. Les bombes lacrymogènes ont démontré leur pertinence pour stopper une agression et mettre l’assaillant en fuite, ou pour repousser une entrée par effraction suivie d’un vol avec violence dans un lieu privé.

Pourquoi faire attention au type de bombe lacrymogène que l’on achète ?

Le transport d’une bombe lacrymogène, classée comme arme de catégorie D, sans motif valable expose la personne à une amende de 15 000 euros et à une peine d’un an d’emprisonnement. Le montant de l’amende passe à 30 000 euros dès lors que l’infraction est commise par au moins 2 personnes. De même, la durée de la peine d’emprisonnement est doublée et passe à 2 ans.