Lorsque la température commence à baisser et devient hivernale, on peut hésiter à partir en randonnée. Pourtant cette activité outdoor se pratique aussi bien l’été que l’hiver. Il suffit juste d’adapter son équipement, son itinéraire et sa préparation aux conditions climatiques spécifiques de cette saison. Randonner par temps froid peut même être une expérience très agréable, d’autant plus que vous croiserez moins de monde et pourrez ainsi profiter du spectacle que la nature vous offre.

Quel équipement pour randonner quand il fait froid ?

Il est important de bien protéger les extrémités du corps : les mains, les pieds et la tête. Ce sont ces 3 parties qui seront particulièrement exposées au froid. N’oubliez donc pas de porter des gants, des chaussettes et un bonnet. Prévoyez des chaussures respirantes et imperméables afin de ne pas être gêné par l’humidité qui peut devenir très désagréable en hiver.

Protégez également votre cou avec un haut avec un col ou une écharpe.

Il convient aussi de pratiquer le système des 3 couches qui permet de bien répartir la chaleur et d’éviter les sensations désagréables d’humidité surtout lorsqu’il fait froid. Attention : ce système ne s’applique pas qu’au haut du corps comme beaucoup de personnes le font. Il faut également prévoir un sous-vêtement long au niveau des jambes.

Peut-on randonner n’importe où lorsqu’il fait froid ?

Les conditions pour randonner sont moins clémentes en hiver qu’en été. Tous les chemins ne sont pas praticables. Certains peuvent être rendus dangereux par la neige ou la glace. Il convient donc de se renseigner auprès des offices de tourisme ou des guides de randonnée pour savoir quels sont les itinéraires conseillés en hiver.

De plus, la neige peut modifier l’aspect du paysage et effacer vos points de repère s’il s’agit d’un itinéraire que vous avez l’habitude d’emprunter l’été.

Comment préparer une randonnée par temps froid ?

En plus de l’itinéraire qui doit être adapté aux conditions climatiques, prévoyez une durée de marche moins longue qu’en été. En effet, les jours sont plus courts en hiver. La nuit tombe plus vite. Il convient donc de limiter le nombre de kilomètres parcourus en une journée pour éviter de se faire piéger par la nuit tombante.

Prévoyez également des aliments énergétiques pour anticiper les coups de mou liés à la fatigue et au froid. Il est essentiel de garder de l’énergie lorsqu’on randonne avec des températures basses.